PV DE LA TROISIÈME ASSEMBLÉE CITOYENNE AUTONOME DE VERDUN – 7 JUILLET 2012

Animation par : Xavier Gillet

Gardien du temps : Charles Thibodeau

Secrétaire : Marie-Pier Asselin

Nombre de personnes présentes : une vingtaine

Étaient présents : Chantale M, Françis R, Paul B (invité), Kathleen B, Maude M-C, Charles T, Christine, Marc G, Christopher, Nicolas, Marie-Pier A, Xavier, Robert, Benoît, Remy, Mery et Sébastien.

Début de l’assemblée 11h10

1- Présentation du projet d’Assemblée des APAQs de l’ouest de la ville : Paul Bode de l’Assemblée Populaire Autonome du quartier St-Henri qui fut invité par Christine, nous présente le projet de former une assemblée des différentes assemblée de l’ouest qui comprendrait notamment Pointe St-Charles, St-Henri, Côte-St-Paul et possiblement Côte-des-Neiges. Paul nous explique qu’il souhaite que la « grande assemblée » serve de lieu de rencontre entre les membres des différentes assemblée de quartier, dans le but de créer différents réseaux et de se coordonner pour une éventuelle grève sociale.

Paul perçoit cette « grande assemblée » comme étant davantage sociale que politique. Pour préparer cet événement, Paul propose 3 réunions, soit les 3 dimanches précédants la « grande assemblée » et qui auraient lieu chez Paul. Lors de ces trois réunions, Paul nous précise qu’il sera aussi question de préparer un document de propositions à soumettre aux différents assemblée et de préparer la mobilisation.

Suite à cette présentation, Claude et Remy interviennent. Claude souhaite que chaque citoyen soit égal et que notre assemblée de quartier concerve son originalité et ses objectifs communs. Claude propose que les gens y aille comme individus et non comme représentants de l’assemblée citoyenne autonome de Verdun. Remy qui désire mobiliser le plus de gens possible, se dit donc intéressé par le projet de « grande assemblée des assemblées de l’ouest de la ville », mais émet tout de même des craintes quant à l’autonomie et l’indépendance de l’assemblée de quartier au sein de la « grande assemblée ». Toutefois, si les gens y sont conviés et s’y rendre de façon individuelle (en leur propre nom), Remy trouve le projet intéressant.

2- Tour de table :

Les gens sont invités à répondre à une ou plusieurs des questions suivantes « pourquoi voulez-vous participer à notre assemblée? », « Dans votre rêve le plus agréable, à quoi ressemblerais la vie de notre assemblée citoyenne? » et « quels sont les sujets que vous aimeriez développer? ».

Kathleen souhaite un réseautage avec d’autres groupes, ce qui pourrait inspirer notre propre assemblée. Tout cela, dans le cadre d’un mouvement social encore plus large. D’autres parts, Kathleen s’offre pour apporter son aide à l’informatique.

Claude réitère que pour lui les mots « citoyen » et « autonome » qui donnent présentement son nom à notre assemblée sont particulièrement importants et que c’est sous ce nom qu’il s’est joint au mouvement. De plus, Claude souhaite voir adopter prochainement une déclaration commune et mettre sur pied différents comités, dont celui de « comité COMBAT » qui comprendrait les casseroles.

Christine, pour sa part, aimerait convaincre les gens non convaincus et mettre en branle une certaine mobilisation auprès de ces gens. Bref, elle souhaiterait ÉLARGIR l’assemblée.

Nicolas parle d’éducation populaire et d’informer les autres. Il rappelle aussi qu’il a créer le groupe google et le gère actuellement. Il ajoute qu’il aimerait continuer à s’impliquer au sein des communications internet.

Remy aborde d’abord dans le même sens que Christine et Nicolas en souhaitant l’inclusion de la population, d’élargir les perspectives et se dit intéresser à y inclure des gens habituellement peu représentés ou marginalisés.

Maude rêve d’un lieu de rencontre et de discussion, non contraignant où il est possible de lutter contre la loi 78 et de s’impliquer de diverses façons dans la prochaine campagne électorale. Elle reprend également l’idée d’éducation populaire. Maude nous explique aussi qu’en ayant l’idée de créer cette assemblée, elle espèrait que les individus (qui la compose) soient libres de s’associer à d’autres personnes ayant les mêmes intérêts qu’eux. Elle n’imaginait pas non plus que l’assemblée soit tellement décisionnelle et voyait les comités indépendants et sans redevance à l’assemblée.

Pour Chantale M, l’assemblée citoyenne autonome de Verdun est un lieu où on y vient quand on est disponible, un lieu où échanger et où il possible de mettre en commun les idées de chacun. C’est également un lieu où débattre et progresser, mais qui n’est pas trop contraignant et où on s’y sent libre d’agir.

Marc, espère pour sa part que l’assemblée reste celle des CITOYENS et non le club des fâchés de Verdun. Il souhaite y voir PLUS de gens avec des opinions différentes.

Xavier nous expose sa vision du groupe soit un groupe ouvert fonctionnant selon un mode organisationnel collaboratif où chacun apporte ce qu’il veut lorsqu’il le veut, donc qui est souple. Pour lui, l’autonomie des indivisu est également importante. D’autre part, il nous explique qu’il s’est joint à l’assemblée suite aux casseroles et qu’il avait envie de parler avec les autres. Pour Xavier c’est important de rester réactifs face à l’actualité. De plus, Xavier nous propose de créer un Wiki sur différents sujets, il y aurait une page par thématique.

Marie-Pier perçoit l’assemblée comme étant, avant tout, un lieu d’échange entre les citoyens et n’a pas d’attentes particulière face à l’avenir de l’assemblée, mais se dit tout de même curieuse de voir la suite des choses.

Pour sa part, Guy voit l’assemblée comme un lieu de discussion et de mobilisation. Il se dit aussi partisant de l’autonomie et ne souhaite pas voir trop de règles strictes au sein de l’assemblée. Dans son rêve de l’assemblée idéale, les gens se regrouperaient selon leurs intérêts communs. Guy aimerait aussi combattre le cynisme ambiant et encourager les gens à voter aux prochaines élections.

Francis est venu à l’assemblée parce qu’il croit que c’est le devoir de chaque citoyen de faire quelque chose pour faire avancer les choses. Il voit l’assemblée comme étant le tremplin pour entreprendre des actions et mettre de la pression.

Benôit voudrait amener davantage les gens à se questionner, à poser des questions. Il souhaite également présenter l’assemblée aux autres et ce qu’on y propose, donc de faire CONNAîTRE l’assemblée.

Sébastien s’est joint à l’assemblée parce que lui aussi était contre la loi 78. Il émet aussi la crainte que nous nous éparpillons.

Mery est étudiante et a connu l’assemblée grâce à sa voisine Christine. Elle cherchait elle aussi d’autres gens qui défendait la cause étudiante et contre la loi 78. Elle souhaite que nous restions unis et mettont nos forces en communs. Mery contrer la désinformation (en informant les gens) et est à la recherche d’idées pour se mobiliser.

Charles espère pour sa part que l’assemblée ne deviennent pas une organisation formelle. Par ailleurs, il apprécie beacoup le fait que l’animateur soit différent d’une assemblée à l’autre. De plus, Charles se dit intéressé face aux actions à prendre pour les prochaines élections.

Robert alias Bango Bob dit être toujours présent aux casseroles. C’est sa première fois à l’assemblée et pour le moment il souhaite surtout observer. Il a toutefois pris l’initiative de créer un pot pour les dons en argent lors des soirées casseroles. Par le fait même Robert propose qu’on se cherche un trésorier. Xavier le propose pour remplir cette tâche et Robert accepte de tenir un compte-rendu de nos finances.

C’est la première fois que Christopher assiste à l’assemblée, il a été informé de l’existence de l’assemblée par un panflet reçu lors d’une promenade. Il dit ne pas avoir d’attentes, mais souhaitait tout de même «donner une chance » à la rencontre, il était curieux. Pour le moment, Christopher souhaite surtout écouter et observer, mais reste ouvert.

**En résumé : Plusieurs citoyens ont émis le souhait d’élargir le mouvement, faire connaître l’assemblée à plus de gens, notamment en passant par l’éducation populaire. De plus, certains espèrent que l’assemblée reste ouverte, mais d’autres personnes ont exprimé le vœu qu’elle soit plus organisée. On observe également une certaine volonté de structuration… mais pas trop non plus. Par ailleurs, plusieurs sont intéressés à entreprendre des actions face aux élections à venir.

3- A suivi une discussion sur la pertinence d’un procès verbal :

Claude croit en un certain formalisme au niveau de la rédaction du procès verbal. Rémy est d’accord pour qu’on en rédige un, mais qu’il soit court et qu’il agisse comme aide-mémoire. Nicolas pense que nous avons besoin d’un compte-rendu, mais que la forme de celui-ci pourrait être à la discrétion de la personne qui le rédige d’une fois à l’autre et du temps que cette personne est prête à accorder au procès verbal. Pour sa part, Guy pense que les gens le lisent généralement et que s’il manque une information ou qu’il s’est glissé une erreur, les gens peuvent facilement le faire savoir pour remédier à la situation. Marie-Pier croit que le procès-verbal peut servir d’aide-mémoire et que les gens absents à une assemblée peuvent le consulter tout en ayant une bonne idée de ce qui y a été discuté et des décisions prises. De plus Marie-Pier voit le procès-verbal comme un outil d’archive à conserver.

4- Séparation des membres de l’assemblée en comités (communication internet et action-mobilisation).

Prises de décisions

  • Il y a eu un vote sur la fréquence des assemblées : 8 personnes ont voté pour qu’elles se tiennent une fois par semaine et 8 autres personnes ont voté qu’elles se tiennent aux deux semaines. Comme il avait égalité il fut convenu que le prochain président choisisse la date de la prochaine assemblée.
  • Nicolas assurera la présidence de la prochaine assemblée qui aura lieu le 21 juillet à 11h00 au même endroit (coin verdun et Lasalle) et Maude propose qu’il soit question de la manifestation du 22 juillet.

  • Robert et Chantale Levasseur (qui était absente) sont nommés trésoriers.

  • Puisque nous nous inquiètons d’avoir un endroit couvert lorsque la température sera moins clémente, Rémy s’informera s’il est possible de louer une salle aux serres municipales. Quant à lui, Benoît s’informera si nous pouvons louer un local au sous-sol de l’Église.

  • Il y aura une assemblée des assemblées du Sud-ouest le 29 juillet dans un parc indéterminé et à une heure pour le moment inconnue. Paul, responsable de l’évènement nous tiendra au courant d’ici là. Nous sommes invités à y aller de façon individuelle, en notre propre nom et il sera possible d’en faire un compte-rendu à l’assemblée citoyenne autonome de Verdun.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :